Archives de Tag: L’ Avant-Comptoir

Un dimanche à Paris

Je reprends la plume (le clavier), parce que j’ai découvert un lieu formidable où déambuler dans Paris un dimanche matin (pour les matinaux, les lève-tôt ou les couche-tard c’est selon) et que je me dois de partager avec vous la précieuse trouvaille.

C’est le marché couvert Saint-Martin et ses trésors gustatifs.

C’est l’hiver, les mois en « r », et qui dit mois en « r », dit fruits de mer. J’adore ça, j’en rêve depuis des semaines, et le Quai 85 l’a fait et bien fait.

Ce bar à coquillage est tenu par une divine est adorable jeune femme (bretonne, à mon avis, tellement elle est sympa, c’est pas possible que ce soit une parigo).

Quelques tables, un bar, un chouette comptoir en verre, une immense pièce à l’arrière comme un aquarium où sont préparés les plateaux à emporter ou à déguster sur place. C’est divin, les prix ne sont pas aussi doux que les coquillages, mais avec un telle accueil et une ambiance si conviviale (c’est suffisamment rare pour être noté), ça vaut le détour.

Pour les réfractaires aux fruits de mer et à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un alien visqueux (vous ne savez pas ce que vous perdez), il y a le voisin d’en face, le Comptoir de Brice, ancien de Top Chef (aaaaah Top Chef…), qui fait des brunchs  et des burgers maison, ce qui veut dire que tous les ingrédients sont frais et choisis avec amour (si, si). Pour le burger, il n’y en a qu’un à la carte (qui change tous les mois), à 15 euros, mais il est à tomber à la renverse. Et les desserts, n’en parlons pas.

Bon, c’est tout mangé, mais c’est vraiment une tuerie de la mort qui tue. Sérieux.

Et le dessert, un sablé au chocolat, caramel et noisettes :

Seul bémol, comme pour tout marché, les portes ferment vers 14h, donc il est judicieux d’arriver tôt pour prendre son temps en lisant son journal,  et être sûr d’avoir une table. Attention, beaucoup de bobos avec poussettes et enfants… Dommage, on était pas loin du sans-faute.

Et pour le goûter, avant le ciné du dimanche, faites un tour par les salles du Carrefour de l’Odéon (pas moins de 3 aux différents angles), et n’hésitez pas à entrer à L’Avant-Comptoir pour y déguster des gaufres dignes de ce nom, à 2,80€ les deux, un délice. L’Avant-comptoir est une sorte de snack de luxe où l’on peut déguster des croquetas espagnoles ou des artichauts au jambon de parme accompagnés d’une gaufre en buvant un grand cru, comme ça, nonchalamment au bar. L’Avant-Comptoir est la version plus démocratique du Restaurant Le Comptoir, qui accueille des nuées de touristes, de journalistes et d’éditeurs (le quartier est le fief de l’édition parisienne, et disons-le tout de go, française), et même Joey Starr sortant de sa Merco décapotable, à ses heures perdues. Et je sais de source sûre (un journaliste habitué qui aime la bonne chair et le levage de coude) que c’est le « meilleur restau de Paris, le plus authentique, le plus vrai, tout y est frais, pas en boîte comme dans ces brasseries de merde où tout vient du magasin Metro ». C’est pas faux. Quand on est un peu gourmet (ou très gourmand), il faut savoir parfois choisir de mettre le prix pour manger de la véritable cuisine traditionnelle et non un confit de canard en boite facturé 14€ et un moelleux congelé à 8€…

Cool is chic, but chic is not cheap.

Marché couvert St Martin – 33 rue du Château d’Eau / 20 rue Bouchardon – 75010 Paris. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h (service continu) et le dimanche de 11h à 14h

L’Avant-Comptoir, 12h-23h tous les jours, 9 carrefour de l’Odéon – 75006

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Miam